Le contrôle parental, c’est quoi en fait ?

controle parental Mélanie grospart

Avec un taux d’équipement des familles en smartphones, tablettes et télévisions/objets connectés en constante évolution (en moyenne 11 écrans par foyer*), la génération des 6-17 ans est aujourd’hui hyper connectée. L’étude de l’IPSOS junior connect 2016 montre notamment que le temps moyen passé hebdomadairement par les enfants de 1 à 6 ans sur internet a presque doublés en 4 ans.

controle partental chiffre ispos

* Etude Ipsos Junior Connect 2016

Autant Internet et le numérique sont de formidables outils d’information et d’accès à la connaissance, autant leur utilisation abusive et sans encadrement par un enfant ou un ado peut devenir problématique pour les parents : comment gérer le temps passé sur les écrans, comment préserver les plus jeunes des contenus possiblement choquants ? Est-ce qu’un contrôle parental peut-il vraiment aider les parents à bien accompagner leurs enfants sur Internet ? C’est quoi d’ailleurs au juste un contrôle parental ?

Le contrôle parental est un système qui permet de gérer les permissions d’accès à un média (Internet, télévision, console de jeu) en filtrant les catégories de contenus choquants, et/ou en limitant les temps de connexion.

6 astuces à connaitre concernant le contrôle parental :

1. Tous les fournisseurs d’accès à internet proposent un logiciel gratuit :

Orange controle parental - Melanie Grospart

SFR

FREE : Gestion du temps; filtrage sites 

Bouygues

Numéricâble

2. Les consoles de jeux possèdent des systèmes de contrôle parental (paramétrage âge/PEGI, connexion web, achats, temps d’utilisation).

3. Lorsqu’il existe plusieurs comptes utilisateurs sur un ordinateur ou une tablette, il est possible à l’administrateur de ces comptes de n’installer le contrôle parental que sur certains comptes. Il est d’ailleurs conseillé de paramétrer les systèmes de contrôles parentaux différemment pour chaque enfant de la famille selon leurs âges.

4. Il est possible de limiter les horaires de connexion avec ces outils

5. Le contrôle parental gratuit est également disponible sur les téléphones portables et doit être proposé pour tout abonnement de mineurs. Il doit être activé par l’opérateur téléphonique. Un bémol cependant : le téléphone n’est plus protégé dès lors qu’il se connecte en Wi-Fi.

Les iPhones peuvent être paramétrés de manière à interdire l’accès à certains services ou contenus. Il suffit d’activer les restrictions (Réglages > Général > Restrictions), d’entrer un code secret, puis de sélectionner les fonctionnalités à bloquer (Internet, vidéos, téléchargement de nouvelles applications, paiements…)

6. YouTube, Google et Bing proposent un système de filtrage :

Centre de sécurité Google
– filtrer les applications en fonction de la classification de leur contenu sur Android
– filtre Youtube pour éviter les contenus inappropriés
– filtrage des sites sur Chrome
– filtrer les résultats de recherche Google

 

On filtre :

Le temps passé
(plages horaire autorisées ou temps d’utilisation limité)

Les jeux
(selon classification PEGI)

controle parental - PEGI

Logiciels (navigateurs, messageries instantanées, etc.)

Sites (contenus sexuels, violents; etc…)

– Les achats (téléphones portable, tablettes et consoles de jeux)

 

ATTENTION : le contrôle parental ne remplace pas les parents

En effet ces outils ne sont pas infaillibles : la présence d’un adulte reste la meilleure solution pour prévenir les risques de contenus inappropriés ou d’abus. La mise en place de ces solution est d’ailleurs souvent fastidieuses (et c’est à ce moment-là qu’on réalise le nombre d’écran présents dans le foyer !), et nécessite qu’on y consacre un peu de temps.

La solution utilisée doit être adaptés à l’enfant (âge, maturité, pratique des outils..), et évolutive en fonction des capacités de l’enfant.

De même, il faut expliquer les raisons de ces blocages ou de la surveillance, que ce soit au niveau des horaires d’utilisation ou du type de contenu bloqué, afin que l’enfant accepte les règles, et comprenne qu’il s’agit de le protéger plutôt que de l’embêter ou de le « punir ».

 

 En conclusion : surveiller ou éduquer ?

Le rôle des parents est de protéger leurs enfants, de les éduquer et de les amener à l’autonomie.

Il s’agit donc d’accompagner plutôt que de « fliquer » (pratique bien souvent contreproductive)

Pour expliquer ça facilement  aux enfants de primaire avec qui je travaille, je fais souvent le parallèle avec « la ville » : je demande à l’enfant s’il souhaiterait aller tout seul dans une grande ville, ce à quoi il répond en général par un « non »un peu effrayé.

Je lui dis donc qu’internet, c’est un peu comme une grande ville : il y a plein de choses géniales, et puis d’autres qui peuvent être inquiétantes, voir pas géniales du tout. Et bien pour le moment l’enfant ne va en ville qu’avec un adulte, dans des lieux adaptés aux enfants, puis petit à petit, il va grandir, et aller tout seul en ville, en sachant comment y aller et où aller (ne pas aller).

Et Internet, c’est pareil : au début il faut y aller avec un adulte, sur des accès sécurisés et des sites/applications adaptés, puis petit à petit il acquerra plus d’indépendance.

Il s’agit de développer le regard critique de l’enfant ou l’ado, lui apprendre à cultiver le bon sens, la volonté de comprendre et l’autorégulation, l’accompagner vers une réflexion, des ressources et des pratiques enrichissantes, pour enfin l’amener progressivement à l’autonomie.

 

Quelques liens utiles :
  • Xooloo : logiciel ordinateur payant compatible PC et MAC, solution pour android en téléchargement gratuit
  • Microsoft Family Safety : gratuit, il s’installe sur les systèmes Windows Vista, 7, 8 et 10 et permet de bloquer l’accès à l’ordinateur en fonction du jour, de l’heure et du temps passé chaque jour. Le blocage des sites peut être fait manuellement ou automatiquement tout comme pour l’utilisation des jeux et applications.
  • Tests de contrôles parentaux : filtra.info
  • Espace Parents Orange
  • Assistance contrôle parental e-enfance

About the Author: Melanie Grospart

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *